top of page
Rechercher

Stériliser/castrer ou non son chien



Une question à ne pas prendre à la légère et une réponse propre à chacun. Le premier bénéfice de la stérilisation est de ne pas risquer une portée indésirable et ce n'est pas rien. Je ne conseille pas aux particuliers de faire reproduire leurs chiens (bien que je ne porte pas de jugement), je vois beaucoup de chiots en cours avec des problèmes comportementaux parce qu'ils n'ont pas eu un bon départ dans la vie, tout comme avec les "élevages usine".



Pour le propriétaire, la stérilisation apporte aussi un confort (pas de gestion des chaleurs, du sang, des fugues pour les mâles, de changements de comportements pour certaines chiennes, de mâles qui n'attendent que la sortie de la chienne, la faille dans la clôture, ou de gestion pour les foyers multi-chiens).

On parle souvent aussi de la diminution de l'agressivité, mais même si j'ai personnellement pu constater l'arrêt définitif de la réactivité





congénères de certains mâles après la castration (ou implant ce qui permet aussi de voir réapparaître la réactivité à la fin de la période d'efficacité), les études montrent une tendance inverse avec une augmentation des différentes réactivités après stérilisation (chez les mâles et les femelles) que j'ai également pu observer.

Quelques détails sur les recherches et études que j'ai trouvées : (attention gardez toujours à l'esprit que les données varient en fonction de la race, du sexe et de l'âge de stérilisation, certaines races sont plus à risque que d'autres)

Avantages de la stérilisation :

- une étude de Jessica Hoffman en 2013 montre une

augmentation de l'espérance de vie du chien stérilisé de 1.5 an

7.9 ans pour les chiens entiers

9.4 ans pour les chiens stérilisés

(le rottweiler à l'inverse voit son espérance de vie diminuer avec la stérilisation)

- diminution des tumeurs mammaires (très connu, mais je n'ai trouvé que des études sur peu de chiens et surtout peu de chiens étaient entiers dans les études, il serait intéressant de trouver une étude le confirmant)

- disparition des tumeurs utérine et des pyromètres (infection de l'utérus) en cas de stérilisation par hystérectomie/ovariohystérectomie (puisqu'il n'y a plus d'utérus). et pour les mâles disparitions des tumeurs testiculaires

en cas d'orchidectomie (le risque de tumeur est important pour un chien cryptochide ou ectopique :1 ou 2 testicules ne sont pas descendus).

- Disparition des grossesses nerveuses

- diminue de 2.5 fois le marquage urinaire selon l'étude de Duffy, (ne le supprime pas forcément.)

- Réduit jusqu'à 64 % les fugues de reproduction (étude Maarschalkerweerd, 1997)

- réduit jusqu'à 57 % des chevauchements (attention, un chevauchement n'est pas forcément d'ordre sexuelle, mais souvent émotionnel, il n'y aura pas d'incidence sur ceux-ci.) étude de Maarschalkerweed

Les effets négatifs :

- Le surpoids : étude de Elisabeth Lund de 2006 montre un risque de 1.5 fois plus important de devenir obèse ou en surpoids après la stérilisation.

- L'incontinence : la synthèse de Reichler et Hubler 2014, donne un risque de 5 à 20 fois supérieur pour une chienne de devenir incontinente après l'ablation des ovaires. (ovariectomie)

- la pancréatite aigüe : les risques sont augmentés pour les femelles, mais diminués pour les mâles. (étude Rebecka Hess 1999)

- Diabète : le taux élevé de LH chez le chien stérilisé multiplie par 2 le risque de diabète.

- Affections ostéo articulaires : rupture des ligaments croisés, dysplasies, allongement de la croissance des os longs sont augmentés de 2 à 5 fois avec une stérilisation précoce (toute race confondues)

- allergie post vaccination : augmenté de 27 % chez les mâles castrés et 30 % chez les femelles stérilisés (George Moore 2005)

- cancers : augmentation de nombreux cancers tels que : ostéosarcomes, hémangio-sarcomes, lymphosarcomes, mastocytomes (de 2 à 9 fois supérieures chez les chiens stérilisés)

- agression/réactivité : sur personnes connues, augmentation de 2.6 fois pour les chiennes stérilisés et 1.9 fois pour les mâles (étude Duffy, une autre étude de Victor Spain montre une augmentation de 2 à 4 fois.)

-réactivité congénère : augmentation de 30 % pour les femelles et 50 % pour les mâles (étude Duffy 2006) plus élevé chez les golden, le york, le westy.

- peur et sensibilité au toucher : augmenté selon une étude de Farhoody 2010 (En particulier chez un mâle déjà peureux castré tôt)

- Démence sénile plus rapide : étude de Benjamin Hart

Bien sûr, d'autres études peuvent venir compléter.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page